Liens d'accessibilité

Le président Bush parle de liberté et de tyrannie


S’adressant à l’Assemblée générale des Nations Unies, le président Bush a déclaré que l’Onu doit ”libérer les peuples de la tyrannie et de la violence”. “Le premier article de la Déclaration Universelle des Droits de l’homme commence ainsi: ‘Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits.’ Cette vérité est niée par les terroristes et extrémistes qui tuent des innocents pour imposer à l’humanité leur vision faite de haine. Les tenants de cette idéologie violente constituent une menace pour les peuples civilisés du monde entier”.

Le président Bush a ajouté que le meilleur moyen de vaincre les extrémistes est de battre en brêche leur idéologie néfaste avec la vision de la liberté sur laquelle les Nations Unies ont été fondées. “Les Etats-Unis rendent hommage aux nations qui ont réalisé récemment des progrès importants vers la liberté, y compris l’Ukraine, la Georgie, la Kyrgizhie, la Mauritanie, le Libéria, la Sierra Leone et le Maroc. Les Territoires palestiniens ont des leaders modérés, qui oeuvrent à l’édification d’institutions libres luttant contre la terreur, faisant respecter la loi et se souciant des besoins de leur peuple...Des citoyens braves au Liban, en Afghanistan et en Irak ont opté pour la démocratie - mais cela n’a pas empêché les extrémistes de choisir ces mêmes citoyens comme cibles de leurs meurtres”.

Chaque nation civilisée, a poursuivi M. Bush, a aussi la responsabilité d’appuyer les peuples victimes de la dictature. “Au Belarus, en Corée du nord, en Syrie, et en Iran, des régimes brutaux refusent à leurs peuples les droits reconnus par la Déclaration universelle des droits de l’homme. Les Américains sont indignés par la situation en Birmanie, où une junte militaire a imposé un règne de la terreur de 19 ans...A Cuba, le long règne d’un dictateur cruel touche à sa fin. Le peuple cubain est prêt à recouvrer sa liberté. Et alors que la nation cubaine entre dans une période de transition, les Nations Unies doivent insister sur la liberté d’expression, la liberté de réunion, et finalement des élections équitables où la libre concurrence est possible. Au Zimbabwé, des citoyens ordinaires souffrent , victimes d’un régime tyrannique. Au Soudan, des civils innocents souffrent de la répression dans la région du Darfour, et beaucoup d’entre eux perdent leurs vies dans un génocide.”

Le président Bush a déclaré que la vision d’un monde dans lequel toutes les personnes sont créees égales et libres de poursuivre leur rêve, c’est la conviction sur laquelle a été fondée l’Amérique, ainsi que la promesse à l’origine des Nations Unies. Avec notre détermination, a dit M. Bush, cela peut être l’avenir de notre monde.

XS
SM
MD
LG