Liens d'accessibilité

Début des travaux de l’Assemblée générale de l’Onu à New York


Le secrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon , a ouvert lundi la session annuelle de l’Assemblée générale de l’Onu. Près de 100 chefs d’Etat et de gouvernement y prennent part. Le monde fait face à une série de défis, notamment la prolifération nucléaire, la crise du Darfour, la nécessité de la paix au Moyen-Orient et le changement climatique, a déclaré le secrétaire général de l’Onu dans son discours d’ouverture.

Le secrétaire général de l’ONU qui s’est dit encouragé par les récents progrès concernant le dossier nucléaire nord-coréen. Pour ce qui est de l’Afrique, M. Ban Ki-moon a évoqué la situation au Darfour, un conflit aux causes multiples, qui devront être prises en compte pour une solution durable, a-t-il dit.

Pour sa part, le président Bush a annoncé de nouvelles sanctions contre les dirigeants birmans, et déploré l’état des droits humains en Syrie, au Belarus, en Corée du Nord et au Soudan:

« Au Soudan, des civils innocents sont victimes de la répression et dans la région du Darfour, beaucoup sont en train de mourir dans un génocide. Les Etats-Unis ont réagi en prenant des sanctions sévères contre les responsables de cette violence. Nous avons fourni plus de deux milliards de dollars en aide humanitaire et aux opérations de maintien de la paix », a déclaré M. Bush.

Le chef de l’exécutif américain s’est aussi dit préoccupé par la situation au Zimbabwe. « Le comportement du régime Mugabe constitue une agression contre son peuple et un affront aux principes de la déclaration universelle des droits de l’Homme. L’Onu doit insister sur la nécessité d’un changement à Harare et sur la liberté du peuple zimbabwéen, a déclaré le président Bush aujourd’hui, dans son discours à l’Assemblée générale de l’Onu à New York.

Le président français Nicolas Sarkozy s’est, lui aussi, penché sur les crises qui continuent de préoccuper la communauté internationale. L’Iran a droit à l’énergie nucléaire à des fins civils mais permettre à Téhéran d’avoir accès à l’arme nucléaire poserait un risque inacceptable, a-t-il déclaré.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté, lundi à l’unanimité une nouvelle résolution autorisant le déploiement d’une mission des Nations unies dans l’Est du Tchad et dans le Nord-Est de la République centrafricaine. Objectif: assurer la protection des populations affectées par le conflit du Darfour. Par ailleurs, sur l’initiative de la France, une réunion sur l’Afrique s’est tenue au Conseil sur la sécurité lundi.

XS
SM
MD
LG