Liens d'accessibilité

Les leaders mondiaux au chevet de la planète à New York


Le changement climatique a fait l’objet d’une conférence internationale ouverte lundi, à New York, par le secrétaire général de l’Onu. Ban Ki-moon a lancé un appel pour que des mesures urgentes soient prises contre le réchauffement de la planète. M. Ban a dit aux quelques 80 leaders mondiaux et délégués des 140 pays réunis à New York qu’il est temps d’arriver à un consensus pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Il a souligné que les experts onusiens ont établi, « sans équivoque aucune », les liens entre le réchauffement de la planète et l’activité humaine.

De nombreux scientifiques et leaders de la société civile en Afrique sont préoccupés notamment par la destruction des cultures vivrières et ils reprochent aux gouvernements de ne pas intervenir suffisamment pour freiner ce phénomène. Le climatologue béninois Michel Boko, chef de la recherche d’un panel onusien consacré au changement climatique, souligne que les chefs de gouvernement ne s’appuient pas sur les rapports d’experts qu’ils reçoivent pour tenter de faire face aux catastrophes naturelles.

XS
SM
MD
LG