Liens d'accessibilité

USA : intensification de la lutte pour la présidence


A quelques mois à peine des premiers scrutins officiels de la campagne présidentielle dans les Etats d’Iowa et de New Hampshire, le Labor Day, la fête américaine du travail célébrée le premier lundi de septembre, marque traditionnellement le début de la phase soutenue des efforts des candidats à la magistrature suprême. D’où un net regain des activités électorales, hier, de la part de toutes celles et ceux qui briguent la présidence en 2008.

Côté démocrate, la sénatrice de New York Hillary Clinton s’est rendue à Des Moines, chef-lieu de l’Iowa. Mme Clinton, considérée par beaucoup d’observateurs comme le chef de file des candidats de son parti, a mis l’accent sur le conflit irakien dans son appel aux électeurs de l’état. « Etes-vous prêts à mettre fin à la guerre en Irak et à ramener nos jeunes combattants, hommes et femmes, à la maison? » s’est exclamée la sénatrice de New York, qui était accompagnée pendant sa tournée électorale, par son mari, l’ex-président Bill Clinton.

L’un des principaux adversaire de Mme Clinton dans la lutte pour la présidence: le sénateur de l’Illinois Barack Obama, premier candidat noir jugé vraiment crédible par les experts politiques. M. Obama, qui en est à son premier mandat au Sénat des Etats-Unis, a fait campagne en famille lundi à Milford dans l’état du New Hampshire. « Je n’ai peut-être pas l’expérience que les gens veulent à Washington. Mais à mon avis, j’ai l’expérience dont les Etats-Unis ont besoin, en ce moment », a-t-il déclaré.

Côté républicain, beaucoup d’activités électorales ont également eu lieu pendant le week-end du Labor Day. Le candidat Mitt Romney, qui mène dans les sondages préélectoraux dans l’Iowa et le New Hampshire, était, lui aussi, à Milford. Ses annonces publicitaires le montrent en train de faire du jogging et mettent l’accent sur le fait qu’il est plus jeune que la plupart de ses adversaires républicains.

« Vous savez... faire campagne pour la présidence est un véritable marathon. Et cette annonce montre que j’ai l’intention d’aller jusqu’au bout », déclare l’ex-gouverneur du Massachussetts Mitt Romney.

Toutefois, ses deux rivaux, qui mènent dans les sondages à l’échelle nationale, ne l’entendent pas de cette oreille. Dans sa campagne, l’ex-maire de New York Rudy Giuliani ne mentionne pas son âge, mais plutôt son expérience et le sang-froid dont il a fait preuve à la tête de la municipalité new-yorkaise. Pendant et après les attentats du 11 septembre 2001. Idem pour l’ex-sénateur du Tennessee Fred Thompson, qui compte annoncer officiellement sa candidature jeudi, après avoir fait officieusement campagne pendant des mois. Monsieur Thompson parle volontiers de l’expérience acquise pendant ses années au sénat.

Tant chez les démocrates que chez les républicains, le processus de nomination du candidat officiel du parti commencera en janvier prochain. Mais plusieurs Etats continuent de chercher à avancer la date de leurs élections primaires, pour avoir davantage de poids dans ce domaine. Pour le moment, l’Iowa, le New Hampshire et la Caroline du Sud conservent leur première place dans le processus.

XS
SM
MD
LG