Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis maintiennent leurs engagements vis-à-vis du Moyent-Orient


Le président George W. Bush dit que les Etats-Unis et le peuple américain ont « des intérêts vitaux de longue date » au Moyen-Orient. « Et ce, par le biais de liens du commerce, de l’éducation et de la religion. Bien avant la découverte des gisements de pétrole et de gaz naturel au Moyen-Orient, la région était déjà une source clé d’échanges commerciaux. C’est aussi le foyer de trois des grandes religions du monde. Et le Moyen-Orient demeure un croisement stratégique pour le monde », a-t-il dit.

Mais l’avenir de la région est menacé par les extrémistes islamiques qui cherchent à imposer une sombre perspective, dit M. Bush. « Cette perspective rejette la tolérance, écrase toute discorde, et justifie le meurtre d’hommes, de femmes et d’enfants innocents dans le but de s’arroger le pouvoir politique », a fait savoir le chef de l’exécutif américain.

M. Bush souligne que si les Etats-Unis venaient à permettre aux forces du radicalisme et de l’extrémisme à les chasser de la région, les conséquences seraient particulièrement graves. Pour le président des Etats-Unis, « des extrémistes de toutes sortes seraient encouragés de savoir qu’ils ont forcé l’Amérique à battre retraite. Les terroristes trouveraient alors davantage de sanctuaires d’où lancer leurs attaques contre les Américains, nos amis et nos alliés. L’Iran pourrait conclure que nous sommes faibles - et que nous ne sommes pas en mesure de l’empêcher de se doter d’armes nucléaires. Et une fois que l’Iran possède des armes nucléaires, cela déclencherait une course aux armements nucléaires dans la région. »

Cela aurait également d’autres conséquences, souligne M. Bush. « Les extrémistes contrôleraient une région clé au regard des ressources énergétiques du monde ; ils pourraient faire du chantage à l’économie mondiale et la saboter. Ils pourraient utiliser des milliards de dollars en revenus pétroliers pour acquérir des armes et poursuivre leurs ambitions meurtrières. Nos alliés dans la région seraient encore plus assiégés par les ennemis de la liberté. Les efforts préliminaires en faveur de la démocratie dans la région seraient brutalement stoppés », a averti le président des Etats-Unis.

« Ce scénario serait une catastrophe pour le peuple du Moyen-Orient, un danger pour nos amis et alliés, et une menace directe à la paix et la sécurité de l’Amérique », a souligné le président Bush. « C’est cela le plan des extrémistes, mais pour le bien de notre propre sécurité, nous traquerons nos ennemis, nous persévérerons et nous triompherons », a assuré M. Bush.

XS
SM
MD
LG