Liens d'accessibilité

USA : Mission accomplie pour la navette Endeavour


La navette Endeavour a réussi sa mission dans l’espace. Après 13 jours en orbite autour de la Terre et les inquiétudes suscitées par le dommage subi par une des tuiles de son bouclier thermique lors du décollage, Endeavour est finalement retourné sans encombres mardi à sa base de lancement du Cap Canaveral en Floride, au grand soulagement du commentateur de la NASA, l’agence spatiale américaine.

« Atterrissage. Et fin d’une mission de près de 8 millions et demi de km dans l’espace. Endeavour ramène à la maison la première enseignante de l’espace Barbara Morgan », a souligné le commentateur.

La navette avait à bord sept membres d’équipage. Mais c’est la spécialiste de mission Barbara Morgan qui a attiré le plus l’attention des médias, en sa qualité de première enseignante à se rendre dans l’espace depuis la catastrophe de la navette Challenger en 1986, où avait péri l’institutrice Christa Mac Auliffe. Mme Morgan est donc rentrée saine et sauve après environ deux semaines en orbite autour de la Terre, une mission écourtée d’un jour à cause de la menace que l’Ouragan Dean menaçait le centre de contrôle spatial de Houston au Texas, il y a quelques jours.

Endeavour a passé l’essentiel de son séjour dans l’espace arrimé à la station spatiale internationale. Les astronautes à bord de la navette ont livré à ses occupants près de trois tonnes de vivres et d’équipement. Ils ont attaché à la station un nouveau tronçon d’assemblage d’une tonne et demie pour étendre son ossature et ils ont aussi remplacé un de ses quatre gyroscopes défectueux. Ce volet de la mission s’est déroulée sans encombre.

Toutefois, l’ambiance n’était pas de tout repos dans la navette à cause de la découverte, par la Nasa, d’une forte entaille dans une des tuiles du bouclier thermique qui protège l’engin contre la forte température enregistrée à la rentrée dans l’atmosphère terrestre. La déchirure s’était produite au décollage, une situation qui a rappelé à la Nasa la désintégration de la navette Columbia à son retour sur Terre en 2003 suite à la perte de plusieurs tuiles de son bouclier thermique durant son lancement. L’équipage avait péri dans cette tragédie.

Aussi, les ingénieurs de l’agence spatiale ont –ils passé au peigne fin les images de la tuile endommagée d’Endeavour. Après plusieurs jours d’examen minutieux, le directeur de vol Steve Stitch a donné son feu vert à la rentrée de la navette à sa base de départ. Sa prédiction s’est révélée correcte. Endeavour est maintenant à bon port après une mission à suspense, mais finalement réussie. Le prochain voyage d’une navette à la station spatiale internationale est prévue en octobre.

XS
SM
MD
LG