Liens d'accessibilité

Fin du sommet de la SADC à Lusaka


A l’issue, vendredi, du sommet de la Communauté pour le développement de l’Afrique australe (SADC) à Lusaka, en Zambie, les dirigeants de l’Afrique australe ont annoncé la création d’une force d’intervention rapide. Le président zambien, Levy Mwana- wasa, s’est félicité de cette décision, faisant observer que les conflits en Afrique constituent un frein au développement social et économique du continent. Chacun des pays membres de la SADC, à l’exception de Madagascar, s’est engagé fournir des troupes à cette force.

Joint à Lusaka, Denis Kadima de l’Institut électoral de l’Afrique australe a expliqué que la nouvelle force « a été créée pour palier à certaines lenteurs qui se manifestent souvent lorsqu’on doit compter sur les forces de l’Union africaine. » Le sommet de Lusaka a appelé les dirigeants angolais à accélérer les préparatifs électoraux, notant que les dernières élections angolaises remontent à 1992, a dit M. Kadima en rappelant que les questions du marché commun et de l’union douanière ont fait l’objet de discussions au début du sommet.

Le Zimbabwe a fait l’objet de discussions à la réunion de la SADC, mais aussi à des rencontres de délégations des sociétés civiles de la région, a indiqué Denis Kadima.

XS
SM
MD
LG