Liens d'accessibilité

Les Philippines confrontent des groupes terroristes


Aux Philippines, des groupes islamistes extrémistes violents ont tué ou blessé plus de 1 700 personnes au cours des 7 dernières années selon Human Rights Watch. John Sifton est chercheur principal sur le terrorisme de cette ONG indépendante de défense des droits de l’Homme. Il dit qu’aux Philippines, deux organisations islamistes terroristes, le groupe Abu Sayyaf et le Mouvement Rajah Solaiman, ont commis des crimes à grande échelle.

« Depuis janvier 2000, les groupes islamistes violents et extrémistes ont perpétré au moins 40 attentats majeurs à la bombe contre la population et des intérêts civils dans le Sud des Philippines. Ces attaques visant pour la plupart les îles méridionales de Mindanao, Basilan et Jolo, ont tué près de 400 civils et blessé plus de mille autres », a expliqué M. Sifton. Selon cet expert, « des bombes ont explosé dans des centres urbains, des marchés, des boutiques, des aéroports, des ferryboats, des ports et aussi sur des autoroutes et des chemins de campagne. Ces groupes ont tué des civils philippins, sans faire de distinction, entre Chrétiens ou Musulmans, hommes ou femmes, parents ou enfants. »

Les forces armées des Philippines ont enregistré des succès remarquables dans leur campagne pour isoler et neutraliser le groupe Abu Sayyaf. Elles ont capturé ou tué des dizaines de terroristes présumés, y compris le leader même de ce groupe, Khadaffy Janjalani, et son chef des opérations, Abu Solaiman.

Les Etats-Unis coopèrent étroitement avec le gouvernement des Philippines pour améliorer davantage l’aptitude des forces de sécurité philippines à combattre les terroristes. Washington fournit également de l’aide au développement à l’île de Mindanao, notamment les régions affectées par le terrorisme et la violence. L’assistance des Etats-Unis cible le secteur de la santé, le développement économique et l’environnement dans le but d’aider à améliorer la vie des Philippins.

XS
SM
MD
LG