Liens d'accessibilité

Les Etats-Unis prennent des sanctions contre les ennemis du Liban


Le président George W. Bush a signé un décret ordonnant la saisie des avoirs de ceux qui cherchent à miner le gouvernement légitime du Liban et ses institutions démocratiques, et à promouvoir l’ingérence de la Syrie dans les affaires libanaises.

« L’objectif de ce décret est d’aider à protéger la démocratie constitutionnelle au Liban », déclare David Welch, secrétaire d’Etat adjoint américain pour le Proche-Orient. Il s’agit, précise M. Welch, « d’une mesure de plus pour faire savoir aux gens, au Liban et à l’étranger, qu’il y aura des conséquences s’ils tentent d’entraver la volonté du peuple libanais et d’enfreindre ses lois. » Ce décret vise « ceux dont la loyauté ne va ni au Liban, ni à sa constitution, qu’ils se trouvent sur le territoire libanais ou à l’extérieur », ajoute M. Welch.

En juin, les Etats-Unis ont interdit l’entrée sur leur territoire des personnes considérées comme un danger pour la souveraineté du Liban et sa démocratie. Le porte-parole adjoint du département d’Etat américain Tom Casey dit que la mesure vise à renforcer le gouvernement démocratiquement élu du Liban. « Elle découle de notre souhait de faire tout notre possible pour appuyer les forces de la démocratie au Liban », a-t-il souligné.

Le décret n’identifie pas exactement les personnes ou entités ciblées par ces sanctions. Cette décision relève du département du Trésor américain, note M. Casey. « Je présume que vous verrez très prochainement l’identification des personnes ou entités ciblées par ce décret », a-t-il ajouté.

En juin, le législateur libanais Walid Eido a été tué dans un attentat à la voiture piégée qui a également coûté la vie à son fils, deux gardes du corps et six passants. M. Eido est le septième leader libanais anti-syrien à être assassiné au cours des deux dernières années. C’était un ami intime de l’ex-Premier ministre libanais Rafik Hariri, tué lui aussi en février 2005 dans un attentat à la voiture piégée.

Le président George W. Bush souligne que les Etats-Unis appuient le gouvernement légitime et démocratiquement élu du Liban et le vœu du peuple libanais de vivre en paix.

XS
SM
MD
LG