Liens d'accessibilité

Tchad : l’ancien président Goukouni Weddeye se félicite de l’Accord de N’djaména


L’accord signé lundi, à N’djaména, par le Mouvement patriotique du Salut, parti au pouvoir, et ses alliés d’une part, et l’opposition interne - à la notable exception du parti Fédération action pour la République de Ngarlejy Yorongar – d’autre part, continue de susciter des réactions. Conclu sous l’égide de l’Union européenne, le document prévoit le report à 2009 des législatives initialement prévues en fin d’année, un nouveau recensement électoral ainsi que la participation de l’opposition interne à la gestion des affaires publiques.

L’ancien président tchadien Goukouni Weddeye, qui s’était rendu fin juillet à N’djaména, à la tête d’une trentaine de leaders de l’opposition extérieure, dit qu’il soutient l’accord de lundi.

Le Tchad « continue à souffrir et c’est pourquoi nous voulons vraiment arrêter le spectre de la guerre, des tueries et aller vers la stabilité et la paix ; dans cet esprit, j’appuie franchement le pas franchi par les partis politiques à l’intérieur du pays, » a-t-il déclaré. Massalbaye Tenebaye, président de la Ligue tchadienne des droits de l’Homme et membre du comité de suivi de l’Appel au dialogue et à la réconciliation nationale au Tchad dit que la société civile attend de voir comment l’accord de N’djaména sera mis en œuvre.

XS
SM
MD
LG