Liens d'accessibilité

Niger : feu vert du MNJ à l’ouverture d’un couloir humanitaire


Les rebelles du Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) ont autorisé l’ouverture d’un couloir humanitaire en vue de permettre l’approvisionnement des populations civiles d’un village du Nord du pays. La semaine dernière, ils avaient attaqué les villes d’Agadès et de Tchirozérine. Deux civils ont été tués dans ces attaques. Aghali Ag Alambo, président du MNJ, pose deux conditions à l’ouverture du couloir humanitaire : le CICR ou la Croix rouge française doivent garantir la distribution de l’aide humanitaire et une partie de la population doit être déplacée et éloignée des casernes militaires.

M. Alamabo impute à l’armée gouvernementale la responsabilité de la mort des deux civils la semaine dernière. Il nie tout soutien étranger à son groupe « Toutes les armes que nous avons maintenant, ce sont des armes nigériennes », a-t-il assuré.

XS
SM
MD
LG