Liens d'accessibilité

Washington au secours de l’Autorité palestinienne


Les Etats-Unis vont fournir 80 millions de dollars à l’Autorité palestinienne pour l’aider à restructurer ses forces de sécurité. La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a signé un accord cadre avec Salam Fayyad, le Premier ministre de l’Autorité palestinienne. Cet accord vise à promouvoir la primauté du droit et de l’ordre dans les rangs des services de sécurité, en renforçant leur autorité et y apportant des réformes.

Au cours d’une conférence de presse avec le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, la secrétaire d’état Rice a dit que ce nouvel accord aidera le gouvernement palestinien à assurer la sécurité et garantir le respect du droit. « Cet accord nous permet de fournir rapidement des fonds aux efforts de réformes de la sécurité sur le terrain ; il entre dans le cadre d’efforts internationaux plus vastes qui visent à réformer les forces de sécurité palestiniennes et à les faire fonctionner de manière plus professionnelle », a dit la secrétaire d’Etat Rice au président Abbas. Et ce, « parce que la primauté du droit et la sécurité sont cruciales au fonctionnement du gouvernement. »

Cet accord d’aide à la sécurité servira à améliorer les capacités de ce secteur, notamment en fournissant de l’entraînement aux Palestiniens. Il améliorera également les capacités de l’Autorité palestinienne à assurer la sécurité de son peuple, lutter contre le terrorisme et bâtir la confiance entre les différentes parties. Et cette aide servira, au bout du compte, à répondre aux besoins sécuritaires, à la fois des Palestiniens et des Israéliens.

En juin, le Hamas a mené une rébellion armée contre l’Autorité palestinienne et s’est emparé par la violence du pouvoir dans la Bande de Gaza. Le président Abbas a qualifié cette opération « de coup d’Etat contre la légitimité » de l’Autorité palestinienne.

Les Etats-Unis fournissent, d’autre part, des fonds pour renforcer le gouvernement du président Abbas et aider le peuple palestinien - notamment 190 millions de dollars en aide humanitaire, à la société civile, à des projets d’infrastructure et au secteur privé. L’Initiative pour les investissements au Proche-Orient est un partenariat entre le Fonds d’Investissements de l’Autorité palestinienne et l’Institut Aspen, une fondation à but non-lucratif. Cette initiative fournit plus de 200 millions de dollars de prêts aux Palestiniens qui souhaitent monter un commerce ou développer leur entreprise - des prêts qui n’exigeront pas qu’ils fournissent des garanties. De tels programmes pour renforcer l’économie palestinienne, conjugués aux efforts pour améliorer la sécurité, peuvent réduire l’appui à des groupes extrémistes comme le Hamas.

« Le peuple américain, a dit la secrétaire d’état Condoleezza Rice, souhaite être un bon partenaire engagé du peuple palestinien, alors que nous avançons pour concrétiser le projet d’avoir, à l’avenir, deux états, cohabitant dans la paix et la liberté. »

XS
SM
MD
LG