Liens d'accessibilité

États-Unis: la diversité ethnique s’accentue


Les blancs sont actuellement en minorité dans près d’un comté sur dix. C'est ce que montre un nouveau rapport du Bureau du recensement des États-Unis. Cette diversité ethnique croissante compense le dépeuplement de certaines zones rurales, affirment les experts, mais elle suscite également des tensions sociales.

A l’origine de cette diversité croissante: l’immigration et le fort taux de natalité des communautés hispanique et noire. Pour la première fois en 2006, les minorités raciales ont franchi la barre des 100 millions, soit un tiers environ de la population des États-Unis.

Entre 2000 et 2006, les hispaniques ont renforcé leur présence dans les zones métropolitaines du sud des États-Unis. Mais selon Mark Mather du Population Reference Bureau, le Bureau de référence sur les populations ici à Washington, les minorités raciales sont de plus en plus disposées à quitter les grandes villes.

«Elles se dispersent à travers les États-Unis. Dans le temps les Latinos surtout, dont la plupart sont des nouveaux venus, étaient concentrés dans les grandes villes, des endroits comme Los Angeles et Chicago, Miami et New York. Mais au cours de ces cinq à dix dernières années, nous avons constaté qu’ils déménagent, pour se diriger vers des grandes banlieues, et même vers certaines régions rurales», explique Mark Mather.

Ces mouvements de population ont d’ailleurs suscité des ressentiments, voire des représailles, ajoute l’expert du Population Reference Bureau. «Chaque fois que des nouveaux-venus entrent dans une communauté qui n’a guère connu de diversité, cela peut entraîner un choc des cultures» fait valoir M. Mather. «Un grand nombre des habitants de souche peuvent éprouver, au début, un certain malaise, face à des nouveaux venus qui ne leur ressemblent pas, qui parlent une autre langue. Cela peut engendrer des tensions», ajoute Mark Mather.

En tout cas, les experts sont d’accord pour dire que cette diversité ethnique n’est pas prête de s’atténuer ou de disparaître. D’autant que selon le Bureau du recensement des États-Unis, la moitié de la population du pays appartiendra à des minorités raciales d’ici à 2050. En d’autres termes, les minorités actuelles deviendront la nouvelle majorité.

XS
SM
MD
LG