Liens d'accessibilité

Mauritanie: l’esclavage désormais un crime


L’Assemblée nationale mauritanienne a voté, mercredi soir, une loi qui, pour la première fois, fait de l’esclavage un délit pénal. Aux termes de cette loi, les personnes reconnues coupables de telles pratiques risquent désormais jusqu’à dix ans de prison ferme. Le président Sidi Ould Cheikh Abdellahi affirme que son gouvernement est bien décidé à faire appliquer cette loi. Il précise que, dorénavant, il est illégal, pour les autorités de ne pas intervenir quand elles ont connaissance de pratiques esclavagistes.

L’esclavage est officiellement aboli depuis 1981 en Mauritanie, mais il n’existait pas encore de loi criminalisant cette pratique. La nouvelle loi « fait référence d’abord à la religion musulmane et prévoit une sensibilisation pour faire comprendre à tout un chacun que l’esclavage n’est pas légitime du point de vue religieux (…) et aujourd’hui, les gens sont d’accord pour poser le problème en termes clairs », explique le député Boubakar Messaoud, président de SOS Esclave.

XS
SM
MD
LG