Liens d'accessibilité

Darfour : huit factions rebelles s’entendent sur une plate-forme commune


Réunis à Arusha, en Tanzanie, huit factions rebelles du Darfour ont arrêté un programme commun, en vue d’entamer des négociations de paix avec le gouvernement soudanais. Les rebelles se sont mis d’accord, lundi, sur le partage du pouvoir et des richesses, sur la sécurité, les dossiers fonciers et humanitaires. Ils indiquent qu’ils souhaitent discuter de leur programme avec le gouvernement de Khartoum, d’ici deux ou trois mois.

Les rebelles travaillaient sous l’égide de l’Onu et de l’Union africaine afin d’harmoniser leurs exigences. De l’avis des observateurs, l’absence du Mouvement de libération du Soudan, un important groupe rebelle - pourrait entraver la réussite de ces pourparlers. Toutefois, les groupes rebelles disent qu’ils seraient ouverts à la participation, à l’avenir, de groupe n’ayant pas pris part aux travaux d’Arusha.

« Le fait qu’ils aient pu se mettre d’accord sur une plate-forme commune de négociation au bout de trois jours de rencontre veut dire que la distance, sur le plan politique, idéologique et les demandes de toutes les factions rebelles n’est pas très grande », estime Soliman Baldo, directeur adjoint du programme Afrique du Nord et Moyen-Orient au Centre international de justice transitionnelle, New York.

XS
SM
MD
LG