Liens d'accessibilité

Burundi : Les rebelles du PalipeHutu-FNL se disent menacés


Les délégués du PalipeHutu-FNL, dernier groupe rebelle encore actif au Burundi, ont tous regagné le maquis. Ils participaient, à Bujumbura, aux travaux du Mécanisme conjoint de vérification et de suivi de la mise en oeuvre l’accord de cessez-le-feu conclu avec le gouvernement. Le chef de la délégation et chef militaire des FNL, Jean Berchmans Ndayishimiye, a été le premier à s’éclipser samedi.

Pour Hafsa Mossi, conseillère à la communication de la présidence burundaise, le départ des rebelles signifie que ceux-ci ne veulent pas prendre part au processus de paix. Ils veulent la démocratie pour tous, la liberté, l’implication de tous les groupes ethniques dans les institutions et tout ce qui est en train d’être fait, alors ils n’ont, aujourd’hui, aucune raison de se battre, a déclaré Mme Mossi.

Interrogé par Thomas Kamilindi, le porte-parole des rebelles, Pasteur Habimana, a déclaré que ces derniers ont fait l’objet de menaces et d’accusations sans fondement.



XS
SM
MD
LG