Liens d'accessibilité

Ethiopie : 38 opposants graciés


Le gouvernement éthiopien a gracié 38 leaders d’opposition et militants condamnés, pour la plupart, à la prison à vie pour leur rôle dans les manifestations post-électorales de 2005. Quelques heures après l’annonce de la mesure, trois bus ont transporté les 38 prisonniers vers la liberté. Le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi dit qu’il espère que cette décision prouvera que son gouvernement est disposé à accorder une seconde chance à ceux qui en font la requête.

Mardi, un journal d’Etat éthiopien avait publié une demande de grâce attribuée aux 38 membres du groupe. Ceux-ci avaient été condamnés pour trahison et tentative de renversement de l’ordre constitutionnel. La plupart d’entre eux avaient refusé de se défendre lors de leur procès, estimant qu’il s’agissait d’une parodie de justice.

Cette affaire n’aurait jamais du aboutir devant la justice dans la mesure où ces gens menaient une action purement politique, estime l’ancien président Negasso Gidaa, une des principales voix de l’opposition éthiopienne. 37 autres personnes, condamnées sous des chefs d’accusation similaires attendent d’être fixés sur leur sort. Pour rappel, les manifestations de 2005 avaient fait près de 200 morts.

XS
SM
MD
LG