Liens d'accessibilité

Congo-Brazzaville: les législatives divisent l’opposition


L’opposition congolaise n’est pas parvenue à s’entendre au sujet des élections législatives du 24 juin 2007. Ainsi, l’Union panafricaine pour la démocratie sociale et l’Union pour la démocratie et la République ont décidé de présenter des candidats, alors que d’autres partis d’opposition disent qu’ils boycotteront le scrutin. Après avoir menacé de ne pas prendre part à ces élections, l’ancien chef rebelle Frédéric Bitsangou « Ntumi » s’est ravisé vendredi, annonçant qu’il maintient ses candidats aux législatives de dimanche.

Le principal enjeu de ce scrutin est le taux de participation, explique notre correspondant Jean-Joseph Nkoua, ajoutant que l’on s’attend à une Assemblée nationale dominée par les partisans du président Denis Sassou Nguesso. En ce qui concerne la commission électorale, les deux partis d’opposition ayant accepté de participer aux législatives y ont leurs représentants et seront représentés dans les bureaux de vote, a-t-il dit. Vendredi, la Cour constitutionnelle a rendu un arrêt rejetant toutes les requêtes introduites par des partis de l’opposition et arguant que le décret présidentiel convoquant le corps électoral pour le 24 juin est inconstitutionnel.

XS
SM
MD
LG