Liens d'accessibilité

Sénégal: les défis du Premier ministre Hadjibou Soumaré


Les membres du gouvernement du nouveau Premier ministre sénégalais, Cheikh Hadjibou Soumaré, ont prêté serment jeudi. De l’avis des observateurs, ils font face à de grands défis. Le chef du gouvernement, ancien ministre du Budget, est une « personne extrêmement compétente », estime Cherif Sidy Kane, enseignant à la faculté des Sciences économiques et de gestion de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. « Le véritable problème auquel Hadjibou Soumaré sera certainement confronté, ce sera la demande sociale qui est, aujourd’hui, extrêmement forte au Sénégal », explique l’enseignant sénégalais.

Depuis deux ans, les prix des denrées de première nécessité n’arrêtent pas d’augmenter, et il sera difficile à M. Soumaré de les réduire face à plusieurs dossiers prioritaires, souligne le professeur Kane. Pour cet enseignant de l’université Cheikh Anta Diop, les relations avec le monde arabe devraient permettre au nouveau gouvernement de diversifier ses sources de financement.

Cherif Sidi Kane dit ne pas voir quelques choses de négatif dans le déficit budgétaire, « si le pays parvient à avoir des ressources permettant sur l’économie de reprendre. » Notant que le problème de l’énergie bloque la croissance économique au Sénégal, M. Kane estime que « le véritable défi du Premier ministre, c’est de trouver les voies et moyens pour permettre au Sénégal d’avoir la possibilité de s’approvisionner en énergie de manière efficiente et de manière continue. »

Mouamar Ndaw, président de l’Association des consommateurs sénégalais, donne le ton en s’insurgeant contre la hausse annoncée du prix du pain. « Nous sommes déçus par la composition, l’orientation du nouveau gouvernement parce que nous nous sommes rendus compte que les préoccupations essentielles des consommateurs pour lesquels un nouveau gouvernement devrait s’atteler et donner une volonté politique, un signal fort, cela n’a pas été fait », a-t-il déclaré. « Si l’Etat ne prend pas des décisions ardues, notamment en ce qui concerne la fiscalité sur les hydrocarbures, on va se retrouver avec des hausses en cascades », a souligné Mouamar Ndaw.

XS
SM
MD
LG