Liens d'accessibilité

Nigeria : la grève inévitable


Au Nigeria, les syndicats indiquent qu’ils vont déclencher une grève générale, à compter de mercredi. Au terme d’une série de rencontres, mardi, les dirigeants syndicaux ont rejeté une série de concessions faites par les pouvoirs publics. Du coup, les stations d’essence ont été prises d’assaut par les automobilistes et les motos-taxi, redoutant l’impact de la grève annoncée par les syndicats, indique notre correspondant à Lagos, Peter Oni qui signale que la population peu enthousiaste à l’idée de vivre d’autres jours de privation du fait de la grève générale.

Les syndicats nigérians demandent au gouvernement de ramener le prix du litre d’essence de 75 à 65 nairas, la TVA de 10 à 5% et de revoir la vente des deux raffineries de pétrole de Kaduna et Port Harcourt à des hommes d’affaires nigérians, a expliqué notre correspondant. Selon Peter Oni, le gouvernement a appelé les syndicats à s’informer auprès du Bureau des entreprises publiques sur les modalités de privatisation des deux raffineries en question.

XS
SM
MD
LG