Liens d'accessibilité

USA : des « Baby Boomers » volontaires du Corps de la paix


La génération des « Baby Boomers », ces Américains nés après la Seconde Guerre mondiale, entre actuellement dans la soixantaine mais veut absolument continuer à travailler, à se rendre utile. En général en bonne santé et très actifs, beaucoup d’entre eux entament de nouvelles carrières, notamment dans le bénévolat. D’où la décision du Corps de la paix de lancer une initiative ciblant cette tranche d’âge.

Fondé en 1961 par le gouvernement américain, le Corps envoie des volontaires à l’étranger pour aider les populations dans le besoin. Pour Barbara Ashton, âgée de soixante ans, adhérer à ce groupe était une idée qu’elle envisageait sérieusement depuis longtemps. « J’étais toute jeune quand l’administration Kennedy a lancé ce programme. Et ce dont vous entendez parler dans votre jeunesse laisse toujours une impression sur vous », explique-t-elle.

Son intérêt pour le Corps de la Paix a refait surface quand elle a accompagné sa fille, âgée de 22 ans, à un centre de recrutement du groupe. « Nous sommes allées ensemble là-bas et nous avons parlé à une dame très aimable. Celle-ci m’a demandé si le corps de la paix pouvait m’intéresser aussi ; et j’ai dit oui », se rappelle Barbara Ashton, en ajoutant qu’elle avait présenté séance tenante une demande en bonne et due forme.

Le corps de la Paix compte aujourd’hui près de 8 000 bénévoles dans 73 pays, notamment en Afrique. Ces volontaires travaillent dans des domaines aussi divers que l’enseignement, la santé et la protection de l’environnement. Barbara Ashton a le profil typique des gens de plus de 50ans que le directeur du Corps, Ron Tschetter, cherche désormais à recruter en priorité.

« Ces gens arrivent à l’âge de la retraite. Et beaucoup d’entre eux veulent prendre une retraite anticipée. Ils sont en bonne santé et ont une situation financière confortable. Mais le plus important, c’est qu’ils ont un état d’esprit qui les pousse à aider les autres, affirme le directeur du corps de la Paix », fait remarquer le directeur du Corps de la paix.

Les volontaires âgés de plus de 50 ans ne sont pas une nouveauté au sein de l’organisation. A 68 ans, Lilian Carter, la mère de l’ancien président américain Jimmy Carter, participait encore aux activités du Corps de la Paix. Selon Ron Tschetter, 5% des volontaires actuels du Corps de la paix ont plus de 50 ans, un pourcentage qu’il souhaite doubler.

L’avantage offert par ces gens âgés: leur longue expérience dans domaines comme l’enseignement, la recherche scientifique, l’agriculture et la santé ; des connaissances que les bénévoles du Corps de la paix peuvent mettre au service des communautés en développement, souligne le directeur du Corps de la Paix.

XS
SM
MD
LG