Liens d'accessibilité

CITES 2007 : Neuf ans de répit pour les éléphants africains


Les pays africains sont parvenus, jeudi, à La Haye, à un compromis sur les ventes d’ivoire, à la conférence de la CITES sur les espèces menacées. Ils ont accepté de permettre une vente des stocks d’ivoire, suivie de la suspension du commerce de l'ivoire pendant 9 ans. Selon Celine Sissler Bienvenue, responsable de programme du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), « Les pays africains voulaient vraiment présenter une position commune ; il y avait une forte division entre les pays d’Afrique australe souhaitant rouvrir le commerce de l’ivoire et donc une vingtaine de pays souhaitant l’instauration d’un moratoire ; il fallait trouver une situation de compromis. »

En plus du moratoire de neuf ans, les Etats souhaitent mettre en place un plan d’action en vue d’assurer la restauration des populations d’éléphants et de lutter contre le commerce illicite de l’ivoire. Mme Sissler a expliqué que les nouvelles technologies, notamment le prélèvement d’échantillons d’ADN, permettent d’identifier l’ivoire d’origine illégale. Toutefois, la question fondamentale demeure de savoir si l’autorisation de la vente de l’ivoire ne va entraîner une recrudescence du braconnage, a-t-elle fait remarquer.

XS
SM
MD
LG