Liens d'accessibilité

USA : Sort incertain pour la réforme de l’immigration


Le projet de loi visant à réformer le droit de l'immigration aux États-Unis, tout en renforçant la sécurité aux frontières, achoppe sur différents problèmes. Ce texte, qui vise notamment à régulariser la situation de quelque 12 millions de « clandestins » aux Etats-Unis, prévoit également des sanctions contre les sociétés coupables d’embaucher des sans-papiers, tout en établissant un programme d’embauche temporaire. Le processus d’adoption a souffert un nouveau revers jeudi dernier avec le rejet, au Sénat, d’une mesure visant à de limiter le temps d’un débat qui commençait à s'éterniser.

Néanmoins, le secrétaire américain au commerce, Carlos Gutierrez, se veut optimiste. «Nous sommes plus que jamais bien déterminés à le faire approuver. Nous avons un projet de loi qui renforcera la sécurité nationale, qui améliorera notre économie, et qui rendra notre société plus forte» a-t-il expliqué. Il ne faut pas renoncer à ce projet de loi et assurer le maintien du statu quo, a ajouté le secrétaire au commerce.

Une chose est certaine: la majorité des parlementaires américains estime que le système actuel ne fonctionne pas. La controverse - très vive d’ailleurs - porte sur les moyens de le réformer. D’où la difficulté à rédiger un projet de réforme qui réunira des appuis suffisants pour être approuvé par le Congrès. «Chaque fois que vous essayez de faire mieux respecter les frontières, vous offensez les gens de gauche. Chaque fois que vous régularisez le statut de ces gens, vous offensez les gens qui veulent faire respecter les frontières. Donc, oui, on peut faire adopter un projet de réforme, mais cela va nécessiter beaucoup de travail», a fait remarquer le sénateur Evan Bayh, un démocrate de l’Indiana.

Si le Congrès ne parvient pas à se mettre d’accord sur un projet de réforme, le système en vigueur sera maintenu, quels que soient ses défauts. Mais le sénateur John Kyl de l’Arizona fait valoir qu’il nuit à la démocratie, étant donné qu’il tolère que des millions de sans-papiers enfreignent les lois du pays.

A Capitol Hill, démocrates et républicains s’accusent mutuellement d’être responsables de l’impasse actuelle. Pour les démocrates, les républicains ont fait échouer ce projet de réforme, en proposant des amendements en série. Côté républicain, on accuse les leaders démocrates au Congrès de n’avoir pas donné assez de temps aux parlementaires pour débattre de cette mesure.

A noter que même si le Sénat parvient à se mettre d’accord sur un projet de réforme de l’immigration, la Chambre des représentants, elle, devra également adopter sa propre version. Les deux chambres du Congrès devront ensuite harmoniser leurs points de vue afin d’adopter un texte commun, qui serait alors soumis à la signature du président George W. Bush. Mais de l’avis de certains analystes politiques, il semble que l’opposition à ce projet de réforme soit encore plus marquée à la Chambre qu’au Sénat...

XS
SM
MD
LG