Liens d'accessibilité

Allemagne : L’Afrique en bonne place au sommet du G-8


Le sommet des huit pays les plus industrialisés s’ouvre mercredi à Heiligendamm en Allemagne. L’hôtesse du sommet, la chancelière allemande Angela Merkel, a dit qu’elle fera tout pour amener les autres pays du G-8 à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Les leaders des huit pays les plus industrialisés se pencheront sur la croissante et le développement économique dans le monde, et particulièrement en Afrique. Ils entendent développer des stratégies en vue d’assurer une croissance équilibrée dans le monde et réduire le déséquilibre dans les échanges mondiaux, explique notre envoyée spéciale, Nelly Daynac. Selon notre envoyée spéciale, la journée du vendredi 8 juin sera consacrée à l’Afrique. Il sera question de l’intégration régionale par le biais du commerce et de la lutte contre les pandémies du sida, de la tuberculose et du paludisme entre autres, a-t-elle souligné.

Pour sa part, la Banque mondiale appelle les leaders du G-8 à regarder au-delà de l’allègement de la dette et l’assistance humanitaire pour aussi s’intéresser aux problèmes d’infrastructures et de lutte contre les pandémie du sida et le paludisme en Afrique, a indiqué Herbert Boh, chargé de la communication pour l’Afrique au siège de la Banque mondiale.

Comme à l’accoutumée, les altermondialistes tiennent eux-aussi à se faire entendre. Ils sont nombreux à s’être mobilisés dans la ville allemande Rostock en vue de manifester contre le sommet de Heiligendamm. En Afrique, la ville de Sikasso accueille le Forum des peuples. Cette rencontre se veut « la riposte à ces promesses non tenues et c’est vraiment un point de départ d’actions beaucoup plus concrètes des organisations de la société civile des pays du Sud qui vont faire jonction avec l’ensemble des mouvements sociaux du monde », a expliqué Nouhoum Keita de la Coalition Alternative aide au développement.

De l’avis des observateurs, la dispute entre les Etats-Unis et la Russie sur des questions comme la démocratie ou encore le projet américain de déployer un bouclier antimissile en Europe de l’Est dominera probablement ce sommet du G-8. Le bouclier est purement défensif, a assuré le président Bush hier, à Prague, en soulignant que la Russie n’est pas l’ennemie des Etats-Unis. M. Bush a, par contre, accusé Moscou de recul par rapport aux reformes démocratiques; ce qu’a rejeté un porte-parole du président russe Vladimir Putin.

XS
SM
MD
LG