Liens d'accessibilité

Burkina: Des paysans ouest-africains dénoncent les accords de partenariat économique


Des paysans venus du Mali, du Niger, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, ont marché à Ouagadougou aux côtés de leurs homologues Burkinabé pour exprimer leur opposition aux accords de partenariat économiques (APE) avec l’Union européenne, rapporte notre correspondant Zoumana Wonogo. Leur objectif: se faire entendre des commissaires de la CEDEAO réunis à Ouagadougou. « Nous faisons une pression sur eux pour diminuer la pression de l’Europe », a dit Bassiaka Dao, président de la Confédération paysanne du Faso.

Le plus urgent est de mettre en oeuvre la politique agricole ouest africaine, estime de son côté Diego Fall, président du comité exécutif du Réseau des organisations paysannes et des producteurs de l’Afrique de l’Ouest. « D’abord, c’est une politique qui va dans le sens des intérêts de l’économie et des citoyens ouest-africains. Ensuite, c’est une politique agricole qui a été conçue manière consensuelle et participative », a expliqué M. Fall.

Le président du comité exécutif du Réseau des organisations paysanes et des producteurs de l’Afrique de l’Ouest estime que les commissaires de la CEDEAO sont en train « de négocier des APE qui sont fondamentalement opposés à l’esprit de la politique agricole de la CEDEAO »; une politique adoptée il y a seulement trois ans, fait remarquer Diego Fall.

XS
SM
MD
LG