Liens d'accessibilité

Burkina Faso : La filière coton va mal


La Société des fibres et textiles burkinabé (SOFITEX) a entrepris de rencontrer les cotonculteurs pour leur exposer la situation, qui n’est pas très brillante. Le prix d’achat du coton premier choix est passé de 165 F CFA à 145 F CFA, alors que les prix des intrants ont augmenté. Des paysans interrogés par notre correspondant Zoumana Wonogo n’ont pas caché leur déception.

Du côté de la SOFITEX, Abderahmane Tiombiano, chef du service semences de la SOFITEX, a souligné que tout doit être mis en œuvre pour que les paysans perçoivent à temps le revenu de leur coton et qu’ils ne connaissent les problèmes de payement de cette année.

Pour sa part, François Trawéré, président de l’Union des producteurs de coton du Burkina, a rencontré le président de l’Assemblée nationale pour lui poser le problème des membres de son association. Il lui a expliqué que si rien n’est fait pour réduire le coût des intrants, tous les efforts consentis en faveur de la filière coton seront réduits à néant, explique Zoumana Wonogo.

XS
SM
MD
LG