Liens d'accessibilité

Afrique de l’Ouest : Les clandestins reprennent la mer


Plus de 400 candidats à l’ immigration clandestine en Europe ont atteint les côtes des Iles Canaries lundi, alors que la vigilance côtière n’a jamais été aussi rigoureuse. Alioune Ndiaye de la police sénégalaise, fait partie de l’opération Frontex visant à prévenir ces départs massifs. Selon lui, les plages et la mer sont bien surveillées par la marine et l’aviation sénégalaise, avec l’aide des pays du Frontex, comme l’Italie et l’Espagne. M. Ndiaye reconnaît qu’il est possible que des failles subsistent dans ce dispositif. « Chaque jour, nous arrêtons les gens qui étaient sur le point de partir ; chaque jour également, les bateaux qui sont repérés en mer son systématiquement arraisonnés et retournés sur le continent », a-t-il expliqué.

Alioune Ndiaye relève que le dernier groupe d’immigrants clandestins acheminés sur Dakar par bateau-hôpital comportait des Sénégalais, mais aussi beaucoup d’autres nationalités, des Gambiens, Maliens, des Ghanéens, des Ivoiriens. Le Fontex, a-t-il rappelé, « est un tout » incluant le Sénégal, mais aussi les autres pays sur l’itinéraire Afrique-Europe et le dispositif d’accueil aux Iles Canaries ou en Espagne. Le message à faire passer dans les pays de départ est le suivant : « L’important, ce n’est pas de partir, mais l’important, c’est d’être bien accueilli en Espagne et d’être intégré », a souligné Alioune Ndiaye.

XS
SM
MD
LG