Liens d'accessibilité

Burundi : L’augmentation du salaire des fonctionnaires préoccupe le FMI


Le Fonds monétaire international se dit préoccupé par la décision du président burundais Pierre Nkurunziza d’augmenter de 34% les salaires des fonctionnaires. Le FMI estime que cette mesure pourrait remettre en cause les efforts fiscaux déjà réalisés par le ministère des Finances. La question a fait l’objet de discussions, jeudi, entre le directeur-adjoint du FMI, Murilo Portugal, la ministre burundaise des Finances, Mme Denise Sinankwa.

« C’est une question difficile. Il y a beaucoup d’attentes. D’un côté, il y a les fonctionnaires qui veulent voir leurs salaires augmenter, puisqu’ils ont des salaires très bas ; de l’autre côté, les salaires ont sensiblement augmenté au cours des trois dernières années ; ce qui fait que la masse salariale augmente par rapport au PNB », a déclaré M. Portugal, ajoutant que cette décision peut créer des difficultés au niveau de la croissance. Le directeur-adjoint du FMI a toutefois indiqué avoir reçu les assurances de la ministre des Finances selon lesquelles des mesures compensatoires seront prises pour éliminer l’impact de la nouvelle mesure sur le budget nationale.

L’augmentation des salaires des fonctionnaires s’ajoute à deux autres mesures prises par le président Nkurunziza, à savoir la gratuité de l’école, de même que celle des soins de santé pour les enfants de moins de cinq ans et les femmes qui accouchent. « On ne peut pas avoir un développement des secteurs sociaux sans qu’il y ait vraiment croissance économique », a souligné un économiste burundais.

XS
SM
MD
LG