Liens d'accessibilité

Guinée : Grogne dans les casernes militaires


Des soldats guinéens mécontents de ne pas être payés ont fait usage de leur arme, blessant au moins 25 personnes, au cours des deux dernières nuits. Les militaires d’au moins cinq villes du pays ont tiré en l’air à cette occasion. La plupart des blessés ont été atteints par des balles perdues. D’après l’agence France Presse, à Nzérékoré, des soldats auraient tué un homme qui les critiquait. Mercredi, des militaires avaient attaqué et mis à sac le domicile du commandant de l’armée guinéenne, Kerfalla Camara. Le gouvernement a convoqué, vendredi, une réunion d’urgence pour discuter des moyens de mettre fin à ces protestations.

Certains pensent les causes de cette situation remontraient à la mutinerie de 1996, au cours de laquelle le président Lansana Conté aurait promis une augmentation de solde aux mutins ; une promesse qui n’aurait pas été suivie d’effets, explique Maseco Condé, directeur de la rédaction du « Diplomate », un journal guinéen. « C’est la première grande épreuve pour le Premier ministre Lansana Kouyaté », a-t-il dit. Selon Maséco Condé, les Guinéens espèrent que M. Kouyaté usera de ses talents de diplomate pour résoudre cette crise.

XS
SM
MD
LG