Liens d'accessibilité

Grogne sociale à Madagascar


Depuis 15 jours, Madagascar vit au rythme des manifestations sociales, avec comme toile de fond les délestages d’électricité, le non-paiement des bourses des étudiants entre autres. Mercredi, les étudiants à Tuléar sont descendus dans les rues pour protester contre cette situation. Vendredi, ces manifestations ont dégénéré en affrontements avec les forces de l’ordre. Des pillards, qui s’en sont mêlés, ont saccagé une dizaine de magasins.

Francis Ramanantsoa, journaliste et correspondant du quotidien « L’Express » à Tuléar, a déclaré à la VOA que 18 personnes ont été blessées par balle réelle, et que ces blessés se trouvent à l’Hôpital. Des leaders d’opposition ont été interpellés par la police, notamment le sénateur Robert Razaka ainsi que le député Dimby Benaria. Roland Randriamampionina, président de la délégation spéciale de Tuléar (PDS) et représentant du gouvernement, a déclaré sur nos ondes que les quatre hommes ont été transférés à la Gendarmerie Nationale du fait de leur présence à ces manifestations “non autorisées”.

A noter que Tamatave, bastion du camp Ratsiraka, a été secouée par l’arrestation il y a 10 jours de l’opposant Roland Ratsiraka, neveu de l’ex-président Didier Ratsiraka et candidat à la dernière élection présidentielle à Madagascar. Motif de l’arrestation: Détournement de deniers publics. Actuellement, M. Ratsiraka, ex-Maire de la ville de Tamatave se trouve incarcéré à la Prison principale de la ville. Selon les toutes dernières informations, la grogne sociale s’est étendue lundi dans le Nord du pays, à Antsiranana.

XS
SM
MD
LG