Liens d'accessibilité

Burundi : Un autre regard sur les massacres du 29 avril 1972


Le 29 avril 1972, des milliers personnes d’ethnie Tutsi ont été massacrées dans le Sud du Burundi par des Hutu, entraînant une répression du gouvernement Mitchombero contre l’élite Hutu. C’était des « massacres à l’allure génocidaire qui avaient été préparés par l’élite politique, économique et militaire Hutu à l’encontre des Tutsi », explique l’historien Ngayimpenda.

35 ans après cette tragédie, le prince Louis Kamatari appelle à faire du 29 avril une journée de deuil national. Il a perdu son cousin, le roi Ntare V, dans ces événements. Ces massacres de 1972 ont été « le sommet de la déchirure sociale » au Burundi et doivent être commémorés, estime-t-il. Hutu et Tutsi du Burundi invoquent chacun les massacres dont ont été victimes leurs communautés respectives.

Le professeur Ngayimpenda est d’avis que la solution judiciaire doit précéder la solution politique. « Un crime impuni en prépare toujours un autre », a-t-il dit. Parallèlement, les scientifiques doivent faire « un travail de clarification, un travail de restitution de qui s’est réellement passé pour que les gens aient une même lecture des événements, pour que les rancœurs puissent diminuer. » Pour l’heure, le gouvernement burundais ne s’est pas encore prononcé sur la proposition du prince Kamatari.

XS
SM
MD
LG