Liens d'accessibilité

RDC: Les députés du MLC de retour à l’Hémicycle


Les députés du Mouvement de libération du Congo (MLC) ont mis fin, hier, à onze jours de boycott pour reprendre leur place à l’Assemblée nationale, à Kinshasa. Le groupe parlementaire de Jean-Pierre Bemba avait suspendu sa participation aux travaux de la chambre basse, réclamant des garanties de sécurité. A ce chapitre, le président Joseph Kabila a accepté de recevoir une délégation de l’opposition. Le président de l’Assemblée nationale congolaise, Vital Kamerhe, a joué un rôle-clé dans les tractations ayant conduit à ce déblocage.

Dans sa toute première interview en tant que président de l’Assemblée, il s’est félicité du retour des députés de l’opposition. Il a dit leur avoir expliqué que « leur place est au sein de l’Assemblée nationale où ils doivent non seulement parler de toutes les questions qui touchent à la nation, mais peuvent aussi parler de toutes les questions qui touchent à eux en tant que députés. » Le problème d’insécurité touche l’ensemble du pays, a souligné M. Kamerhe, expliquant que les députés de l’opposition et de la majorité ont convenu de mettre en place un dispositif d’alerte rapide pour que les élus puissent être assistés en cas de menace.

Le président de l’Assemblée nationale congolaise a indiqué que la question du retour en RDC de Jean-Pierre Bemba a été posée en privé par les députés de son groupe parlementaire, mais celle-ci n’a pas été abordée dans lors d’une rencontre informelle avec les députés de la majorité. Ce problème ne concerne pas l’Assemblée nationale, a indiqué Vital Kamerhe qui se dit tout de même disposé à transmettre au président Joseph Kabila les préoccupations des élus du MLC concernant leur leader.

XS
SM
MD
LG