Liens d'accessibilité

Nigeria : Atiku Abubakar à nouveau en lice pour la présidentielle


La commission électorale nigériane a indiqué qu’elle respectera l’arrêt de la Cour suprême et rétablira la candidature du vice président Atiku Abubakar à l’élection présidentielle de samedi. La commission n’a toutefois pas expliqué comment elle compte ajouter le nom de M. Abubakar aux 60 millions de bulletins de vote, à quatre jours du scrutin.

Le vice-président nigérian, qui dit qu’il n’a pas assez de temps pour battre campagne, demande un report du scrutin présidentiel, d’autant plus que la police a interdit tout rassemblement politique jusqu’au scrutin de samedi. Il est difficile de prédire l’issue de l’élection présidentielle nigériane, estime notre correspondant Peter Oni fait toutefois remarquer que le Parti démocratique du peuple, parti au pouvoir, dispose d’une solide assise à travers le pays.

Le parti d’Atiku Abubakar, l’Action Congress, est en pourparler avec celui du général Muhammadu Buhari. Selon des proches deux candidats, ces deniers discutent peut-être d’un boycott, explique le chef du bureau ouest-africain de la VOA, Nicolas Colombant, joint au Nigeria par Idriss Fall. Nicolas Colombant doute d’un report du scrutin, mais dit qu’on entre sur le terrain « des stratégies politiques et aussi un terrain des contestations avant même l’élection. »

Beaucoup de Nigérians sont pessimistes et se disent « découragés par les faibles progrès de la démocratie» dans leur pays, note le chef du bureau ouest-africain de la VOA. Les violences en rapport avec les élections des gouverneurs et des membres des parlements d’Etat samedi dernier ont fait quelque 50 morts. Mardi, une attaque contre un commissariat de police à Kano a fait au moins 13 morts.

XS
SM
MD
LG