Liens d'accessibilité

RDC: L’immunité de Bemba en question


Le procureur général de la RDC, Tshimanga Mukeba, a dit avoir déposé cette semaine, au Sénat, une requête en vue de la levée de l’immunité parlementaire du leader du Mouvement de libération du Congo (MLC), le sénateur Jean-Pierre Bemba. Ce dernier séjourne depuis mercredi au Portugal pour y subir des soins médicaux. En cas de levée de son immunité, une commission rogatoire pourrait être adressée aux autorités portugaises pour que l’ancien vice-président congolais soit interrogé au Portugal, a expliqué le procureur, ajoutant que pour l’heure, il n’est pas encore question de mandat d’arrêt contre Jean-Pierre Bemba.

Au sein du MLC, on se dit surpris par l’initiative du procureur général. « Le dialogue qui a pu aboutir à une sortie dans des conditions heureuses, de Jean-Pierre Bemba pour aller se faire soigner (…) n’est pas rompu », a déclaré le secrétaire général du MLC, François Muamba. Selon ce dernier, les efforts sont en cours pour que « les événements des 22-23 mars puissent trouver une solution politique. » Le leader intérimaire du MLC juge l’action judiciaire précipitée puisque, dit-il, le Sénat « n’a pas encore de règlement intérieur à ce stade. » François Muamba a cependant tenu à préciser que Jean-Pierre Bemba n’est pas un citoyen au-dessus des lois.

Modeste Mutinga, sénateur indépendant, explique de son côté que la plénière du Sénat n’est pas encore saisie de la requête du procureur général. Il faudra attendre la mise en place du bureau définitif du Sénat dans la mesure où « le bureau provisoire avait une tache précise : celle d’élaborer le règlement intérieur et d’élire le bureau définif, et sa mission s’arrête là », a dit le sénateur Mutinga.

XS
SM
MD
LG