Liens d'accessibilité

RDC : Jean-Pierre Bemba a quitté Kinshasa


L’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba est parti de Kinshasa mercredi matin, à bord d’un jet privé, pour suivre des traitements médicaux au Portugal. De l’ambassade d’Afrique du sud, M. Bemba et sa famille ont été escortés par des éléments de la force de maintien de la paix de l’ONU. L’ancien vice-président congolais, qui est également sénateur, s’était réfugié à la mission diplomatique sud-africaine il y a 3 semaines à la suite de violents affrontements entre sa garde rapprochée et les forces gouvernementales.

Le Sénat congolais l’a autorisé, par écrit, à quitter la RDC pour des traitements médicaux au Portugal, a indiqué Emery Bope, chef de cabinet du président du Sénat. Pour le ministre congolais de l’Information, Toussaint Tshilombo Send, le gouvernement ne voit aucun inconvénient au voyage de M. Bemba. En ce qui concerne l’instruction judiciaire ouverte contre l’ancien vice-président Bemba, M. Send a rappelé que la séparation des pouvoirs interdit au gouvernement d’intervenir dans cette affaire.

Pour Roger Mbala Bemba, directeur de rédaction du journal L’Observateur le départ de Jean-Pierre Bemba n’est pas un exil dans la mesure où l’ancien vice-président « représente 42% du pays. » A son retour, M. Bemba jouera son rôle « de sénateur et d’acteur politique », prédit le journaliste congolais. Evoquant la question de la sécurité de M. Bemba, notre confrère a souligné que le processus en cours en RDC doit notamment aboutir à la mise sur pied d’une armée « au service du peuple et nom au service d’un homme. » Pour ce qui de l’instruction judiciaire ouverte contre Jean-Pierre Bemba, « chacun doit mettre de l’eau dans son vin », estime Roger Mbala Bemba.

XS
SM
MD
LG