Liens d'accessibilité

RDC : Le MLC fait état de harcèlement de ses militants


Le Mouvement de libération du Congo (MLC), le parti de Jean-Pierre Bemba, accuse le gouvernement de vouloir instaurer un climat de terreur dans le pays. Un communiqué du MLC fait état de harcèlement de ses cadres et militants. Dans un entretien avec Ferdinand Ferella, Thomas Lwaka, secrétaire exécutif du MLC, explique que la permanence du parti est toujours occupée par des éléments de la garde présidentielle congolaise.

Les membres du parti reçoivent souvent des visites à domicile d’hommes en armes démunis de mandat, a expliqué M. Lwaka. La situation se perpétue malgré les assurances de certaines autorités contactées par le parti, a-t-il dit. Concernant la situation du président du MLC, Jean-Pierre Bemba, toujours réfugié à l’ambassade sud-africaine à Kinshasa, Thomas Lwaka a indiqué que le MLC contactera les autorités congolaises pour voir comment résoudre cette question de manière politique. Expliquant que Jean-Pierre Bemba a un rendez-vous médical au Portugal, M. Lwaka a indiqué qu’en l’absence du président national du parti, le secrétaire général du parti assurera l’intérim.

XS
SM
MD
LG