Liens d'accessibilité

USA : La Nasa veut retourner sur la Lune en 2019


La NASA, l’agence spatiale américaine, envisage d’envoyer, à nouveau, des hommes sur la Lune. Son directeur administratif, Michael Griffin, qui a annoncé ce projet, a souligné qu’avec l’abandon, en 2010 du programme des navettes spatiales, il redoute l’absence des Américains dans l’espace. C’est ainsi que la NASA a inscrit à son budget une nouvelle visite sur la Lune pour marquer le 50e anniversaire du tout premier alunissage en 1969. « Notre plan maintenant est de ramener des gens sur la Lune en 2019 », a déclaré Michael Griffin.

Certes, le patron de la NASA reconnaît que 2019 est bien loin, mais il fait valoir que l’agence spatiale américaine a déjà enclenché un certain nombre d’autres projets. Parmi ceux-ci: la conclusion du programme des navettes spatiales d’ici à 2010 et la construction d’ici là des engins qui les remplaceront. « Nous commençons tout juste à développer ces engins et nous n’avons pas rencontré de problèmes, mais nous ne disposons pas d’autant d’argent que nous avions espéré ; par conséquent, la mise au point de ces nouveaux véhicules sera probablement retardée jusqu’à 2015, à moins de changements », explique le directeur administratif de la Nasa.

Le budget de la NASA se chiffre actuellement aux alentours de 16,8 milliards de dollars. L’agence spatiale américaine recevra 17 milliards en 2008. Selon Michael Griffin, il est important pour les Etats Unis de poursuivre leur conquête de l’espace. Cela fait partie de leur image de marque internationale, fait-il valoir. Et surtout, c’est la dernière frontière à conquérir, dans la plus pure tradition américaine; d’autant plus que d’autres pays sont actifs dans l’espace, ajoute le responsable de la NASA. Mis à part la Russie, la Chine, à l’avenir, l’Inde, le Japon et l’Europe feront concurrence aux Etats Unis dans ce domaine.

M. Griffin redoute même qu’un pays comme la Chine, qui a récemment réussi un vol habité dans l’espace, n’arrive sur la Lune avant que les Américains n’y retournent. « Les Chinois en sont à peu près au même stade que nous après les deux premiers vols de notre programme Gemini. Quatre ans plus tard les Etats Unis étaient sur la Lune », expliquait dimanche Michael Griffin dans une interview diffusée par la chaîne de télévision C-SPAN.

XS
SM
MD
LG