Liens d'accessibilité

Sénégal : Le président Wade entame son second mandat


Le président sénégalais Abdoulaye Wade a prêté serment, mardi, devant le Conseil constitutionnel, pour un second mandat. Une vingtaine de chefs d’Etat a assisté à la cérémonie, à Dakar. Le président Wade a obtenu près de 60% des voix aux récentes présidentielles ; ce qui lui permis d’être réélu dès le premier tour. Le conseil constitutionnel a rejeté les allégations d’irrégularités portées par deux adversaires de M. Wade. L’opposition sénégalaise a fait part de son intention de boycotter les prochaines élections législatives, en signe de protestation.

Le principal défi de ce second mandat du président Wade est d’accélérer la croissance, la faire passer à 7, 8%, voire 10% de manière à placer le Sénégal sur la rampe des pays émergeants depuis dix ans, estime l’économiste sénégalais Moubarak Lo. Dans un entretien avec Idriss Fall, M. Lo relève la nécessité d’améliorer l’environnement des affaires au Sénégal, « le rendre plus attractif. » Le premier mandat du président Wade peut être considéré comme celui de la préparation et le deuxième doit être celui des réalisations, « la dernière chance » pour le président de concrétiser ses promesses, a souligné l’économiste sénégalais.

XS
SM
MD
LG