Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro nommé Premier ministre


La crise en Côte d’Ivoire vient de connaître une avancée importante de l’avis des analystes et des Ivoiriens ordinaires. Les négociateurs du camp présidentiel ivoirien et des Forces nouvelles ont, effet, convenu de nommer Guillaume Soro, l’ex-leader rebelle, au poste de Premier ministre dans le cadre du plan de réunification du pays. Le porte-parole des Forces Nouvelles, Sidiki Konaté, confirme cette nomination et l’acceptation du poste par M. Soro.

« Nous allons dans cette mission avec beaucoup de sérénité ; la tache ne sera pas facile mais nous avons l’engagement devant le facilitateur que nous mettrons tout en œuvre de sorte que le secrétaire général, qui est désormais le Premier ministre, puisse mener à bien cette mission de paix », a déclaré M. Konaté. Selon le porte-parole des Forces nouvelles, « l’accord de Ouaga, c’est la volonté sincère des deux belligérants qui ont travaillé, qui ont vécu ensemble pendant deux mois avec l’observation de tout le monde et qui sont décidés à aller à la paix. »

« La guerre est terminée », a déclaré, de son côté, le président ivoirien Laurent Gbagbo lundi à la télévision nationale. Pour leur part, les Ivoiriens attendent impatiemment de voir la suite de la mise en œuvre de l’Accord de Ouagadougou. La nouvelle était attendue, fait remarquer Adama Koné, rédacteur en chef des Dernières Nouvelles d’Abidjan. Les Ivoiriens avertis pensent que « Guillaume Soro joue pratiquement dans le registre du chef de l’Etat » et saura, de ce fait, lui faire contrepoids, rapporte Adama Koné.

XS
SM
MD
LG