Liens d'accessibilité

RDC : Les ambassadeurs européens déplorent « l’usage prématuré de la force »


Le bilan des affrontements de Kinshasa ne cesse de s’alourdir. Jusqu’à 600 personnes ont peut-être été tuées, la semaine dernière dans les accrochages entre les forces gouvernementales et les soldats fidèles à l’ancien vice-président congolais Jean-Pierre Bemba. C’est ce qu’a indiqué mardi, à la presse, l’ambassadeur allemand, Karl-Albrecht Wokalek. Entre 200 et 500 morts serait le bilan selon des officiels dans les hôpitaux et les morgues de la ville.

Au moins 12 ambassadeurs de pays de l’Union européenne ont publié un communiqué conjoint condamnant ce qu’ils appellent « l’usage prématuré de la force » qui a entraîné les violents accrochages de Kinshasa. « On était sur la voie du dialogue pour trouver une solution au désarmement des forces de la garde de Bemba », a fait savoir l’ambassadeur britannique Andy Spark en précisant que des rencontres avaient eu lieu dans ce sens avec des émissaires de Kabila et de Bemba.

Les ambassadeurs européens ont dit avoir reçu les excuses du gouvernement congolais pour les dégâts occasionnés dans diverses ambassades touchées par des obus et autres explosifs, rapporte notre correspondant Eddy Isango.

XS
SM
MD
LG