Liens d'accessibilité

USA : L’Etat du Michigan victime du déclin économique


Pris en tenaille entre la hausse du chômage et des taux d'intérêt, et la baisse de valeur de l'immobilier, l’Etat du Michigan, dans le Midwest, au cœur de l’Amérique profonde, connaît un déclin alarmant. Récemment, la plus importante banque de l’Etat, Comerica, a annoncé qu’elle déménageait de Détroit à Dallas au Texas ; une pilule amère pour le Michigan, a fait valoir le gouverneur de l’Etat, Jennifer Granholm. En février, le géant de l’automobile, Daimler Chrysler, a annoncé qu’il supprimerait 5 000 emplois dans le Sud du Michigan. Si la croissance économique se maintient dans le reste du pays, elle décline au Michigan du fait que cet Etat dépend surtout des constructeurs automobiles. La production d’automobile a chuté de 12 % aux Etats Unis depuis 2000, mais de 28% dans le Michigan, ce qui a entraîné la perte de 326 000 emplois dans l’Etat.

Le taux de chômage du Michigan s’établit à 7%, contre 5% dans le reste du pays. Selon les experts, cet Etat perd 4 000 emplois par jour, et la situation n’est pas prête de s’améliorer. « Malheureusement, le gouverneur et la législature de l’Etat n’ont pas fait un très bon travail concernant la création d’un environnement favorable à l’essor des entreprises à Detroit », estime Keith Crain, rédacteur du magazine Automotive News à Detroit, ajoutant que les débats en cours sur de nouveaux impôts encourageront encore plus d’entreprises à quitter Detroit.

M. Crain et d’autres observateurs disent que les syndicats de l’automobile ont une part de responsabilité dans le déclin économique du Michigan. Ceux-ci sont accusés d’avoir affaibli les compagnies américaines en faisant pression pour que leurs membres conservent leurs considérables avantages sociaux. Les analystes font remnarquer que si les géants japonais de l’automobile ont ouvert un certain nombre d’usines à travers les Etats Unis, aucun de leurs employés n’appartient au puissant syndicat des travailleurs du secteur automobile, l’UAW.

Le déclin économique du Michigan se reflète dans l'effondrement des cours de l'immobilier dans l’Etat. Suite à la montée du chômage, un nombre croissant de foyers risquent de perdre leur maison cette année, faute de pouvoir rembourser leurs emprunts ; ce qui pourrait freiner la consommation, principal moteur de la croissance aux Etats-Unis.

XS
SM
MD
LG