Liens d'accessibilité

Tchad: N’Djamena veut des précisions sur l’envoi de soldats onusiens


Le Conseil de sécurité de l’ONU souhaite déployer une force internationale dans l’Est du Tchad et le Nord-Est de la RCA pour protéger les civils affectés par le conflit du Darfour. C’est ce qui ressort des récentes consultations à New York. Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, avait proposé l’envoi d’une force de 6 000 à 11 000 soldats, appuyés par des avions et des hélicoptères.

Le président tchadien Idriss Déby Itno a donné son accord de principe au déploiement d’une telle force, mais le Tchad n’a pas encore convenu avec l’ONU « des contributions définitives », a fait savoir Ahmat Allami, ministre tchadien des Affaires étrangères. Pour M. Allami, la mission onusienne ayant séjourné au Tchad « est allée au-delà des attentes de N’Djaména en transformant la présence onusienne à la frontière en une force de maintien de la paix. »

Dans un entretien avec Lamia Gritli, le chef de la diplomatie tchadienne a souligné que son pays ne souhaite pas qu’on s’en pour intervenir au Darfour sans l’accord du Soudan. « Nous attendons des consultations avec les Nations unies pour arrêter quelque chose d’acceptable par nous, par les Nations unies, par la sous-région », a indiqué M. Allami, ajoutant que son pays se situe bien dans la logique de la résolution 1706 de l’ONU.

XS
SM
MD
LG