Liens d'accessibilité

Guinée: De nombreuses arrestations signalées


Pour la première fois depuis l’instauration de l’état d’urgence par le président Lansana Conté, les Guinéens peuvent sortir librement pendant la journée, le couvre-feu étant désormais en vigueur de 18h à 6h. Les marchés ont repris leurs activités et l’on a noté les premiers embouteillages dans les rues de Conakry, indique Maséco Condé, directeur de publication de l’hebdomadaire « le Diplomate. » Toutefois, la grève générale se poursuit, les syndicats n’ayant pas levé leur mot d’ordre, a-t-il précisé. De nombreuses arrestations sont signalées dans le pays, mais selon les autorités, seuls les fauteurs de trouble ont été arrêtés, a expliqué Maséco Condé.

Divers partis politiques guinéens accusent le gouvernement d’avoir incarcéré nombre de leurs militants. Ba Mamadou, président de l’Union des Forces démocratiques de Guinée, fait état d’arrestations massives. Il accuse le gouvernement de forcer les personnes arrêtées à avouer des actes qu’elles n’ont pas posés. L’opposant guinéen estime que le bilan des manifestations en Guinée atteint au moins 200 morts et demande la mise sur pied d’une commission d’enquête indépendante pour faire la lumière sur cette situation.

Pour sa part, Mamadou Diané, secrétaire administratif du Rassemblement du Peuple de Guinée (RPG), affirme que la plupart des personnes interpellées ont été arrêtées à leur domicile.

XS
SM
MD
LG