Liens d'accessibilité

La présidente du Liberia à Washington: Ellen Johnson Sirleaf optimiste pour son pays


En visite à Washington, la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf a eu des entretiens avec le président Bush et d’autres hauts responsables américains. A cette occasion, elle a remercié les Etats-Unis d’avoir décidé d’annuler 391 millions de dollars de la dette de son pays.

Lors d’une conférence de presse vendredi, au siège de la Voix de l’Amérique, Mme Johnson Sirleaf a assuré que ses compatriotes verront bientôt des résultats tangibles des efforts de la communauté internationale pour aider au redressement de leur pays. Elle a, par ailleurs, fait état de la préoccupation de son pays face aux troubles en Guinée, estimant que dégradation de la situation dans ce pays voisin provoquerait un afflux de réfugiés au Liberia.

Le problème essentiel à résoudre pour attirer les investisseurs au Liberia, c’est d’abord de faire comprendre aux gens que la guerre est terminée, que le climat de sécurité est de retour et qu’il y a un gouvernement que dirige Mme Sirleaf, a expliqué Abdullahi Dukure, conseiller économique à l’ambassade du Liberia à Washington. Le premier chantier d’ampleur qui va être lancé est celui du minerai de fer, a expliqué M. Dukure dans un entretien avec Jean-Claude André. Ce projet nécessitera un investissement d’un milliard de dollars et fournira des exploits à quelque dix mille personnes au Liberia, a-t-il précisé.

XS
SM
MD
LG