Liens d'accessibilité

Corée du Nord : Un premier vers la dénucléarisation selon Washington


La Corée du Nord a accepté, mardi, de prendre des mesures pour s’acheminer vers son désarmement. Pyong Yang fermera ses installations nucléaires dans les soixante jours en échange de la livraison de pétrole et d’autres mesures d’incitation. Aux termes de cet accord, Pyongyang doit fermer son réacteur de Yongbyon et permettre à des experts internationaux d’y effectuer des visites d’inspection. C’est ce qu’a indiqué Wu Dawei, le chef de la délégation de la Chine aux Négociations à Six de Pékin.

La Corée du Nord doit aussi déclarer tout le combustible nucléaire qu’elle possède. En échange, Pyongyang recevra une première livraison de 50 000 tonnes de pétrole. Une fois que la Corée du Nord aura pris des dispositions pour le démantèlement permanent de ses installations nucléaires, elle recevra encore 950 000 tonnes de pétrole. Pour le chef de la diplomatie américaine, Condoleeza Rice, cet accord est un bon début. Toutefois, Mme rice souligne que ce n’est pas la fin du processus. Par le passé, Pyongyang a dénoncé des accords de ce genre.

Quelques heures après l’annonce du tout dernier, l’agence de presse de la Corée du Nord a dit que cet accord se traduit simplement « par une suspension temporaire » des activités des réacteurs nucléaires nord-coréens. Pour le secrétaire général de l’Onu, Ban ki Moon, et le président Bush, l’accord constitue la première étape concrète dans la voie de la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

XS
SM
MD
LG