Liens d'accessibilité

Burundi: Le limogeage des proches de Rajabu se poursuit


Le président Pierre Nkurunziza a limogé, lundi, le ministre de la Communication, Karenga Ramadani, ainsi que le ministre du Plan, Jean Bigirimana. Il a confié le portefeuille de la Communication à la porte-parole présidentielle Hafsa Mossi. Les deux ministres limogés sont considérés comme proches de Hussein Rajabu, ancien président du CNDD-FDD, le parti au pouvoir. Vendredi, le président Nkurunziza avait nommé Gabriel Ntiszerana au poste de deuxième vice-président, en remplacement de Mme Marine Barampama qui s’était opposée à la destitution de Hussein Rajabu de la présidence du parti.

Dans un entretien avec Etienne Karekezi du service Afrique centrale de la VOA, M. Rajabu a expliqué que le président Nkurunziza est en droit de nommer et de limoger les ministres comme il l’entend. Hussein Rajabu a minimisé toute idée de rupture avec le chef de l’Etat burundais, soulignant qu’il fait partie des membres fondateurs du CNDD-FDD. Contacté par Ferdinand Ferella, l’abbé Emmanuel Muyehe, rédacteur en chef du mensuel Ndongozi, explique que Rajabu avait « des pions » au sein du gouvernement et que le fait de les changer est « salutaire pour le Burundi. »

XS
SM
MD
LG