Liens d'accessibilité

Ouagadougou s’apprête à abriter le 20e FESPACO


La 20e édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO) se tiendra du 24 février au 3 mars dans la capitale burkinabé. Cette année, plus de 200 films venant de nombreux pays d’Afrique seront présentés. Une rétrospective du cinéma malien ainsi qu’un « focus sur le cinéma marocain » figurent également au programme.

Le choix du Maroc tient au fait qu’il dispose d’une industrie cinématographique de qualité, qui permet à beaucoup de réalisateurs d’aller terminer leurs films dans ce pays, a expliqué Mme Aline Koala, ministre burkinabé des Arts, de la culture et du tourisme, dans un entretien avec Samuel Kiendrébéogo.

Parmi les autres activités du FESPACO 2007, Mme Koala a cité un colloque intitulé « Cinéma africain et diversité culturelle », diverses tables rondes dont celle sur la conservation durable des films à la Cinémathèque africaine de Ouagadougou, un atelier sur les droits d’auteurs ainsi qu’un panel sur le numérique. 2/3 des films soumis au festival viennent en format numérique, a précisé la ministre burkinabé.

Mme Aline Koala a assuré que le problème des salles de cinéma a été complètement résolu cette année. Le parrain de l’édition 2007 du FESCAPO est le célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango, a-t-elle indiqué.

XS
SM
MD
LG