Liens d'accessibilité

Enfants soldats: Une volonté d’action renouvelée à la conférence de Paris


Près de 60 pays ont convenu, à Paris, d’adopter des mesures pour empêcher l’enrôlement des enfants comme soldats dans les conflits armés. Les délégués des pays en question ont signé des engagements en ce sens à la fin d’une conférence de deux jours organisés dans la capitale française par le ministère français des Affaires étrangères et l’ONU.

Les signataires s’engagent à libérer les enfants soldats et à punir ceux qui les recrutent. Selon les experts, plus de 250 000 enfants sont victimes de cette pratique. « Il y a eu la véritable affirmation d’une volonté politique de continuer à accentuer la pression en ce qui concerne la libération et la réinsertion des enfants soldats », a déclaré M. Henri Leblanc, directeur de programme d’Unicef en France.

Pour Eloïse Ruaudel, chargée de programme pour la région des Grands Lacs de l’ONG « Coalition to Stop the Use of Child Soldiers », de nombreux Etats sont conscients que les programmes de démobilisation, désarmement et réinsertion (DDR) doivent être financés dans le long terme. Par ailleurs, la situation des filles doit être prise en considération, étant donné que celles-ci sont quasiment absentes des programmes de DDR et ont du mal a être réintégrées dans la société, a-t-elle souligné.

XS
SM
MD
LG