Liens d'accessibilité

Réchauffement climatique: L’humanité « très probablement » responsable


Le réchauffement climatique est très probablement causé par l’activité humaine et ses effets pourraient se faire sentir durant des siècles, souligne le rapport publié aujourd’hui, à Paris, par le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC). Les 2500 scientifiques de 113 pays qui ont examiné ce document avant sa publication se disent certains à 90 pour 100 que des produits polluants dus à l’Homme vont provoquer une montée du niveau des océans, des fluctuations climatiques ainsi qu’une hausse de 1,8 à 4 degrés centigrades de la température d’ici la fin du siècle.

La question n’est plus de savoir si l’activité humaine est responsable du changement climatique, mais quelles mesures l’humanité peut prendre pour faire face à la situation, a déclaré le patron du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Achim Steiner, à la presse, vendredi, à Paris.

Selon le rapport international sur le réchauffement climatique, la température pourrait continuer d’augmenter même si de telles mesures sont prises. La planète connaît déjà des orages et des ouragans de plus en plus violents, note le document en soulignant que des réfugiés environnementaux pourraient apparaître en Afrique et en Asie du fait du changement climatique.

« Le changement climatique, aujourd’hui, touche les plus vulnérables, touche les plus pauvres d’entre les plus pauvres, dans les pays les plus pauvres parce que les conditions de vie empirent en raison de cette accélération des catastrophes », a expliqué Pierre Kramer de la Fédération internationale des sociétés de la Croix rouge et du Croissant rouge, dans un entretien avec Camille Grosdidier.

Les experts se sont montrés plus mesurés concernant notamment d’autres phénomènes écologiques, comme la fonte de la calotte glaciaire des pôles; un processus qui prendrait probablement de milliers d’années, a indiqué l’Américaine Susan Solomon, co-présidente du GIEC.

Le rapport international vise à amener les gouvernements et les principales entreprises mondiales à adopter des politiques visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre. Certains de ces gaz sont d’origine naturelle alors que d’autres résultent d’activités comme la combustion de charbon et d’hydrocarbures.

XS
SM
MD
LG