Liens d'accessibilité

Fin du sommet de l’UA à Addis Abeba


Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine ont conclu, mardi, leur 8e sommet à Addis Abeba. Hassan Ba, porte-parole de la Commission de l’Union africaine, cite l’élection par consensus président John Kufuor du Ghana à la tête de l’Union et la décision de doter le continent d’une charte africaine sur la démocratie et la bonne gouvernance parmi les résultats concrets enregistrés dans la capitale éthiopienne.

Les questions de paix et de sécurité ont été discutées, notamment la Somalie, le Soudan, les relations entre le Tchad et Soudan, la Côte d’Ivoire, a dit M. Ba dans un entretien avec Nelly Daynac. Selon le porte-parole de la Commission de l’Union africaine, les chefs d’Etat africains ont appelé la communauté internationale à apporter un soutien logistique et financier au déploiement d’une force africaine en Somalie. En ce qui concerne le Soudan, le sommet d’Addis Abeba a appelé l’Union africaine, le Soudan et l’ONU à travailler ensemble pour la mise sur pied rapide de la force hybride Union africaine-ONU pour le Darfour, a indiqué Hassan Ba.

Le porte-parole de la Commission a, par ailleurs, relevé parmi les décisions du 8e sommet de l’Union africaine l’élection de cinq personnalités africaines au sein du Comité des sages chargé des questions de paix et la décision de consacrer le 9e sommet, prévu en juillet à Accra, à la question du gouvernement de l’Union africaine.

XS
SM
MD
LG